Publié par : Spy Jones | août 21, 2008

My first interview as a blogger… A magical experience !

Depuis un bon moment que je suis avec intérêt l’excellent blog du Prof Solitaire, ce blogueur québécois prolifique et éclectique dont les coups de cœurs pertinents n’ont d’égal que les critiques sévères mais justes, je trouve beaucoup de plaisir à commenter ses billets. Au fil des sujets, il en est venu à parler de la situation des femmes en Arabie Saoudite qui, je le proclame aussi, est inacceptable. Mais en outre, j’ai voulu lui montrer que ces pratiques n’étaient pas communes à tous les pays musulmans, et que l’Islam avantageait plutôt la femme, et par la même occasion je l’ai invité en savoir plus. Il a répliqué par un billet dans lequel il dissipe tout malentendu et affirme son respect de l’Islam et des musulmans, et par la même occasion accepte mon offre. Plus tard, il m’envoie une interview dont les question sont plutôt spécifiques au Maroc, et dont il publie les réponses ici. Je la reproduis dans ce billet en le remerciant chaleureusement pour cette délicate attention de sa part :

1-Quels sont les trois termes génériques que tu emploierais pour te décrire ou qui évoquent chez toi le plus grand sentiment d’appartenance, en ordre d’importance? Exemples: Marocain, Africain, Arabe, Musulman, Francophone, Maghrébin, etc.

Question classique et tellement révélatrice de l’identité de la personne, à laquelle je répondrais : Marocain, maghrébin, puis musulman. La raison pour laquelle j’ai choisi, c’est que je suis d’abord fier d’être un Marocain, cette terre et ce peuple auxquels j’appartiens et auxquels je reste intrinsèquement liés quoiqu’il m’arrive. Ensuite, je suis Maghrébin, car je crois en l’unité des peuples du Maghreb, dont l’Histoire est intimement liée, et qui partagent énormément de caractéristiques culturelles communes.Enfin, musulman car la religion pour moi est quelque chose d’assez personnel, et j’estime que c’est un choix que nous effectuons par et pour nous-même, et non, comme la nationalité, un constante de l’identité.

2-As-tu visité les pays voisins du Maroc? Lesquels? Est-il commun pour les Marocains de visiter ces pays?

Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter un pays étranger -je suis encore adolescent, je signale-, mais il est clair que la plupart des Marocains qui peuvent se le permettre partent en vacances d’été à l’étranger, notamment en Espagne, en Tunisie et en Turquie (éloignée mais appréciée pour ses atouts touristiques). L’Algérie, limitrophe, est pourtant moins visitée à cause de la fermeture des frontières.<

3-Quelle est ta ville marocaine préférée? Laquelle aimes-tu le moins? Pourquoi?

Je préfère Fès, peut-être parce que j’en suis originaire, mais aussi parce que cette une ville chargée d’histoire, qui a connu il y a 1200 ans les prémisses de la renaissance de l’Etat-Nation marocain avec une identité arabo-musulmane (alors qu’il était berbère auparavant), et dont la médina (quartier historique) conserve à ce jour les différentes strates culturelles dues aux dynasties royales successives. C’est Marrakech que j’aime le moins, cette ville résolument touristique, mais qui devient trop commerciale, et tournée plus vers les européens que vers les touristes marocains.

4-Les jeunes Marocains ont-ils adopté des comportements qui choquent leurs aînés? Lesquels? Comment vois-tu et vis-tu cette situation?

La réponse à cette question est complexe, mais elle serait certainement : non. Nonobstant le mouvement musical underground Nayda, et les rares manifestations radicales du fondamentalisme islamiste, la jeunesse marocaine reste en majorité conservatrice ou du moins doucement progressiste.

5-Quelle est ton opinion de la monarchie? Les jeunes Marocains la voient-ils du même oeil que leurs parents?

Personnellement, je pense que la monarchie constitutionnelle exécutive -mais absolue dans les faits, les pouvoirs étant concentrés aux mains du roi- devrait évoluer en monarchie parlementaire démocratique. Ce point de vue est partagé par l’élite intellectuelle, les étudiants, les politiciens de gauche (la vraie, pas celle qui participe au gouvernement), et une frange de la classe populaire. L’autre point de vue, malheureusement dominant, est soutenu par toute l’élite économique, la majorité de la classe moyenne, et un grande partie de la classe populaire (souvent influencée par la télévision marocaine qui reste anachroniquement propagandiste). Mais je ne pense pas qu’il ya un réel fossé entre jeunes et moins jeunes, j’ai seulement l’impression que le nombre de démocrates diminue graduellement.

6-Les Marocains sont-ils sensibilisés à la présente crise climatique? Ses effets se font-ils ressentir chez vous? Y a-t-il des inquiétudes au sujet de l’approvisionnement en eau potable? Les gens prennent-ils des mesures pour réduire leur impact sur l’environnement?

Oui, la plupart des jeunes et des adultes cultivés en ont conscience, mais je ne pense pas que ce soit le cas des 50% d’analphabètes. Le Maroc n’est pas un grand pays pollueur industriel, il n’empêche que l’air de la capitale économique, Casablanca, est saturé par la pollution. Mais nous n’avons aucune prise sur le changement climatique qui est le fait des USA ou de la Chine, ce qui conforte par exemple les critiques virulentes de la politique de Bush. Mais la véritable tare au Maroc sont les gestes écologiques simples, comme l’économie d’eau et d’électricité, la préservation de la forêt… Il y a beaucoup à faire pour pousser les gens à changer leurs comportements.

7-Quelle place la religion occupe-t-elle dans ta vie? Es-tu très croyant et pratiquant? As-tu des doutes? Et les jeunes que tu connais?

Je m’exprime pour la première fois sur la question, c’est en toute honnêteté que j’y réponds -au risque de froisser certains de mes lecteurs- : La religion occupe dans ma vie une place que j’estime importante, même si ce n’est toujours évident à un observateur externe. Je ne suis certes pas pratiquant (je ne fais pas les cinq prières quotidiennes mais je fais le Ramadan), ce que la majorité considérerait comme un manquement grave, mais je suis croyant. Je peux dire aussi que je suis raisonnablement croyant en ce sens que ma foi s’est bâtie après une période de doute, et que je distingue parfaitement les limites de la religion, qui à mon avis ne doit pas déborder sur les autres domaines, la science, la politique, l’Histoire, la philosophie, les arts … Les jeunes que je connais eux sont tous résolument croyants (ils n’ont jamais eu de doutes) et pour la plupart très pratiquants…

8-Quelle est la place des femmes dans la société marocaine? Sont-elles journalistes, policières, pompières, politiciennes? Les jeunes femmes manifestent-elles l’intention d’avoir elles aussi des carrières professionnelles?

La femme a, depuis les années 70, commencé à prendre de plus en plus de place dans la société marocaine. Depuis lors, elle a commencé à travailler dans tous les domaines disponibles, puis l’État a suivie en lui ouvrant les métiers policiers, militaires même. Elle est aujourd’hui présente dans tous les corps de métier à ma connaissance. La nouvelle Moudawwana (code de la famille) lui a donné de nouveaux droits. Il y a 7 ministres sur plus de 30 qui sont de sexe féminin au gouvernement actuel. L’égalité entre les sexes est donc presque complète.

9-Est-il possible pour toi de féquenter des filles de ton âge sans avoir la permission explicite de ses parents? Comment ça se passe?

Pour moi, oui. Mais beaucoup de parents restent réfractaires à toute relation garçon-fille à l’adolescence, et même au-delà… Et il est hors de question que la relation soit sexuelle, peu de couples adolescents atteignent donc ce stade, et la plupart se cantonnent aux sorties, des baisers, et parfois des flirts plus ou moins poussés.

10-Quelle langue utilises-tu le plus souvent à l’oral? À l’écrit? Dans tes lectures?

A l’oral, j’utilise la darija, le dialecte marocain dérivé de l’arabe qui est très différent par sa sonorité de l’arabe classique et qui comporte une foultitude d’incorporations berbères en premier lieu, puis françaises et espagnoles, au point qu’on peut se demander si ce n’est pas une langue à part entière. A l’écrit, j’utilise le français, parceque je me sens plus à l’aise avec cette langue, mais surtout parceque l’enseignement de l’arabe est nul, ce qui provoque une révulsion de beaucoup d’élèves pour l’arabe classique, qui est une langue si riche, mais si mal enseignée… Je n’aurais pas de problèmes à écrire sur n’importe quel sujet en arabe, c’est donc un obstacle plus psychologique que matériel, et un choix aussi. De plus, j’aurais du mal à faire de la satire avec l’arabe classique, tellement c’est peu commun…

Quant à l’entrevue réciproque, les questions sont en train d’être préparées…

[Off-topic] : J’ai une pensée bien particulière pour les habitants de Sidi Ifni, qui subissent à nouveau l’assaut des forces de l' »ordre » sauvageonnes et revanchardes. Exécrables violences commises par des mokhaznis à l’encontre de civils désarmés, la preuve en image dans ce billet d’Ibn Kafka… N’avez vous pas envie comme moi d’imprimer cet article du Matin, puis de le brûler pour la symbolique du geste ?!  I told you that the state is still threatening human rights


Responses

  1. On apprend des choses sur toi l’ami🙂
    Répondre à une interview c’est tjrs un exercice délicat. Je peux te dire que tu t’en sors très bien.

    PS 1 : tu sais que ma nièce a le même âge que toi et fais les mêmes études que toi. Y a des fois en discutant avec toi, j’oublie que tu es si jeune (c’est un compliment).
    PS 2 : « monarchie constitutionnelle exécutive » j’avais déjà lu cette expression dans un dossier de telquel, si ma mémoire est bonne, mais je t’avoue que je la trouve saugrenue ! Ca veut dire quoi « monarchie consitutionnelle exécutive » ?

  2. C’était voulu, car j’ai voulu clarifier certaines de mes opinions et positions que n’auraient pas capté mes lecteurs…

    Je ne te remercierais jamais assez pour tes compliments. Si seulement tu savais combien ça compte pour moi…

    En réponse à ton deuxième PS, c’est évidemment un terme bizarroïde, mais officiellement, c’est ainsi que notre monarchie est qualifiée. D’ailleurs, j’ai souligné que la réalité est toute autre…

  3. Merci pour l’intro très flatteuse! Je suis content que le site te plaise.

  4. Tu peux être sûr cependant que c’est totalement sincère… A très bientôt.

  5. You are welcome🙂 Ces compliments sont sincères.

    Sinon pour l’expression « monarchie constituttionnelle exécutive » ca me rappelle une autre « attanawebe attawafo9i ». Je crois que dans l’invention des expressions « jurdiques spécifiquement constitutionnelles » saugrenues on est assez bien placé !

  6. Je n’en doute pas un instant.

    Ah oui ! cette expression c’est vraiment le summum de l’incongruité linguistique ET politique, puisqu’on a tous vu les résultats désastreux que cela a amené : une gauche ratatinée, quasiment plus d’opposition progressiste, et un cadeau aux islamistes du PJD, malheureusement seule vraie force d’opposition.

  7. YOUNESS, j’ai tout aussi bien apprécié tes réponses, c’est très pertinent dans l’ensemble !
    Mais comme toujours faut trouver où placer un «mais»🙂

    «Personnellement, je pense que la monarchie constitutionnelle exécutive -mais absolue dans les faits, les pouvoirs étant concentrés aux mains du roi- devrait
    évoluer en monarchie parlementaire démocratique. Ce point de vue est partagé par l’élite intellectuelle, les étudiants, les politiciens de gauche (la vraie,
    pas celle qui participe au gouvernement), et une frange de la classe populaire. L’autre point de vue, malheureusement dominant, est soutenu par toute l’élite
    économique, la majorité de la classe moyenne, et un grande partie de la classe populaire (souvent influencée par la télévision marocaine qui reste anachroniquement
    propagandiste). Mais je ne pense pas qu’il ya un réel fossé entre jeunes et moins jeunes, j’ai seulement l’impression que le nombre de démocrates diminue
    graduellement.»

    -Tes sources ?

    PS1: concernant Sidi Ifni, je me joins entièrement à toi pour témoigner de ma totale compassion avec les habitants contre les interventions barbares des nommés forces de l’ordre et que malheureusement, on n’en peux faire au-delà !

    PS2: en te lisant, je me rends compte que je n’ai que 5 ans en réalité🙂

  8. Mes sources ? Je n’en ai pas tout simplement. Je reconnais donc très franchement que j’ai répondu à la base d’impressions générales, d’après les gens que je connais… Un échantillon je le concède non-représentatif, mais je ne crois pas m’être largement trompé dans mes estimations.

    Moi c’est en parlant au téléphone, que je me rends compte que je n’ai que 5 ans, demande à RDB…

  9. j’aime mieux quand tu écris des truc comme çà que quand tu parle politique .bel interview et merci de m’avoir fais découvrir le blog de prof solitaire. bravo

  10. Je n’y puis rien, c’est une manie chez moi de prendre position😀


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :