Publié par : Spy Jones | septembre 24, 2008

Piece of diary : Part 1 – Tumultuous illness

J’aurais beaucoup de sujets à analyser et à commenter (crise financière mondiale, fatwa pour le moins criminelle, législatives partielles…), ne serait-ce ce branle-bas de combat que connait tout élève en début d’année, a fortiori un « bac science maths ». Pour ne pas abandonner ce blog à un sort guère enviable, je publie cette production qui se situe à mi-chemin entre le devoir scolaire et le récit désintéressé, et que j’ai pioché dans le cahier de français de l’année dernière. Je l’avais écrite à cette même période (ou peut s’en faut) à partir de mon expérience personnelle. Avec le recul, je la trouve moyennement réussie, mais il vous appartient d’en juger comme bon vous semble. Avant de vous laisser lire, notez que je publierais bientôt la deuxième partie :

Dimanche 22 juillet 2007

Plongé dans un état de torpeur, je me remmémore péniblement les faits. Mon angoisse enfle à chaque réminiscence. Le flot continu de pensées, de présomptions et de projections me fait l’effet du couteau remué dans la plaie. Et pour cause la journée qui vient de s’achever a connue des péripéties tellement aux antipodes de la routine des jours d’été !

« Coma profond », l’expression est lâchée. Et c’est cette même expression qui décrit précisément l’état dans lequel se trouve actuellement mon grand père. Certes, l’état de santé de ce dernier s’était aggravé depuis une quizaine de jours déjà; certes, les médecins affluaient à son chevet, l’auscultaient et essayaient de diagnostiquer le mal qui rongeait petit à petit cet octogénaire; certes, ses deux fils exploraient les possibilités de soins à prodiguer à leur père et examinait les éventuelles décisions à prendre; certes, tous focalisaient leur attention sur lui. Mais tout cela n’a pas permis d’éviter l’ultime option : l’hospitalisation. Et ce n’est qu’alors qu’on a diagnostique une infection urinaire en phase terminale.

Stupéfaction générale. Alors que tous croyaient qu’il souffrait d’une grave chute, il s’est avéré que cet accident n’était que l’arbre qui a caché la forêt. Aux dernières nouvelles, il paraît que « ses paramètres vitaux sont stables », selon la fameuse expression médicale. Cependant, le médecin soignant ne compte exprimer son avis définitif qu’après 48 heures.

48 heures ! Je ne m’imagine guère pouvoir patienter tout ce temps là, tant l’horloge du temps semble ralentir indéfiniment à l’intérieur de cette maison, privée -temporairement, je l’espère- de son doyen. A suivre…


Responses

  1. Quel indécence! Quel manque de pudeur! N’as-tu pas honte de dévoiler ainsi les avatars de ton grand père?

    P.S : Tu y as cru, avoue!😛

  2. J’avoue que j’y ai cru😀 T’es un as de la plaisanterie !

    Sinon, comment t’as trouvé le récit en lui-même ?

  3. Franchement, je la trouve pas mal du tout.
    J’ai pris plus de plaisir à lire ce récit qu’à lire tes chroniques. Chroniques que je trouve un peu sèches pour tout dire.

    Du reste j’ai préféré ce récit au feuilleton administratif de l’été.

  4. Merci pour tes remarques, ça m’aide à me situer.

    Pour le feuilleton administratif, c’était pas très original, je l’avoue… Mais je crois que les billets politiques ne pouvaient pas être beaucoup plus subtiles, sauf à être satiriques, ce que je ne sais pas faire.

  5. @ SPY JONES,
    ta prose est magnifiquement poétique !
    J’ai vraiment pris du délice de te lire sauf que là je t’avoue que je dois ouvrir mon dictionnaire pour bon nombre de tes termes !🙂

    Enfin, j’espère que là ton Grand-père se porte merveilleusement mieux !

  6. Merci pour les compliments, I.N !

    Pour mon grand-père, je voudrais pas gâcher le suspense, la deuxième partie c’est pour bientôt…

  7. Très bon article ^^ j’ai bien aimé la façon avec laquelle tu as raconté les faits =)!
    J’espère de tout coeur que ton grand-père va totalement bien .

    Vivement la 2eme partie !

  8. […] la partie “Brouillons” de mon tableau de bord, je mets en ligne la deuxième partie de mon dernier récit. Je dois aussi reconnaître que l’intérêt des lecteurs y a été pour beaucoup : Lundi 23 […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :