Publié par : Spy Jones | janvier 1, 2010

10 years…

Si je suis entrain de rédiger ce billet aujourd’hui, ce n’est pas que j’ai renoncé à sceller le destin de ce blog, loin de là. En effet, le rythme des prépas est effectivement aussi chargé que l’on croit généralement, et tout à fait incompatible avec la tenue régulière d’un blog. Mais disons que j’avais besoin, en cette fin d’année 2009, de coucher par écrit une rétrospective très modeste et partiale d’une décennie quand même chargée en évènement, parfois sanglants, souvent déterminants. Je n’ai pas de point de comparaison, car étant un enfant des années 90, c’est ma première décennie « consciente » -vous me passerez l’expression-.

Le 11 septembre 2001. A l’époque en CM2, je me rappelle très bien du moment où j’ai vu les images de l’attentat. Sur le moment, c’est un émerveillement puéril que j’ai ressenti, mais c’est là aussi où a germé un embryon d’intérêt à la politique. Car dès lors, je ne voyais plus du même œil les JT, et cela ne m’ennuyait pas tellement que mon père reste trop branché sur Al Jazeera. La guerre d’Afghanistan était enclenchée, un certain Ben Laden échappait allègrement au prétentieux GIs. C’est à cette époque que j’ai pris conscience qu’un phénomène nommé « islamisme », jamais bien défini, était entrain de s’imposer sur tous les débats. En 6ème, un prof de maths légèrement givré nous narrait à chaque séance des détails truculents sur les procédures policières, ce qui allait ressurgir bien plus tard avec l’IER et toute la vague mémorielle autour des années de plomb. Plus tard éclatera la guerre d’Irak qui s’est révélée bien plus meurtrière, et a détruit irrémédiablement toute une nation. Saddam Hussein, avant d’être exécuté au vu de tous un jour de Aïd, sera capturé et exhibé comme un animal de cirque, ou si vous préférez « un mouton dont on vérifie la dentition », dixit mon paternel. Bush, reconduit en 2004, noircit la réputation des États-Unis. Et puis Israël qui continue encore et toujours d’exterminer les Palestiniens, ou de les tuer à petits feu. Elle visa même le Liban en 2006, mais c’était sans compter la détermination du Hezbollah, quoiqu’on en dise. La bande de Gaza, elle, a subi une effroyable attaque il y a tout juste un an. Un conflit qui s’enlise de plus en plus donc… Obama est devenu le premier président noir des États-Unis, prix Nobel de la paix au passage, mais sans vraiment changer la politique extérieure toujours axée sur l’intervention militaire. Une déception donc, pas comme Sarkozy, qui est resté fidèle à lui-même, en bon représentant de la droite régimaire et populiste, stigmatisant ces Français d’origine étrangère au lieu de remédier à leurs problèmes. Je dois certainement avoir oublié tant d’autres évènements marquants…

Je ne m’attarderais pas beaucoup sur la situation de la politique au Maroc, qui n’a pas changé d’un iota. A savoir : le roi concentre tous les pouvoirs, semblant de démocratie, décrédibilisation de l’opposition, acharnement sur les militants des droits de l’homme, les journalistes, et la presse indépendante. Cela tourne carrément à la caricature…
Les autres secteurs tournent tant bien que mal, sans changements notables, tandis que la justice est toujours aussi télécommandée et/ou corrompue, que l’éducation n’est pas au niveau, que l’hôpital public est un désastre…

Que peut-on espérer donc pour la décennie prochaine ? : A cause de tout ce qui précède, je ne suis pas très optimiste. Mais en même temps, le monde n’a-t-il pas toujours été ainsi ? Grande question… J’espère juste qu’il y aura moins de gens victimes de l’incurie de tel ou tel dirigeant ou de la prédominance d’une quelconque idéologie.

Sur le plan personnel, ça a été une décennie d’insouciance, probablement la dernière, et à 11 jours de mon dix-huitième anniversaire, je réalise que je suis à un carrefour crucial, qui influencera certainement mon futur. Dieu merci, j’ai réussi à atteindre un objectif des scolarité auquel je m’étais destiné, à savoir : être admis en classes prépas. Il me reste maintenant à transformer l’essai : à intégrer une grande école, et de là à décider de mon projet de carrière.La décennie s’annonce donc sous le signe du défi…

C’est à peu près tout. Je vous souhaite donc une excellente année 2010, avec mes meilleurs voeux de bonheur, de santé et de réussite.

Happy New Year 2010 !


Responses

  1. rien de tel en rentrant d’une soirée de loose que de lire une note nihiliste comme on n’en trouve que chez des gens bien😀
    merci fillot (bezzez mennek :p )

    et que te dire…sans vraiment bien te connaitre, je crois en toi !alors crois en toi toi-même !

  2. Tout le plaisir est pour moi my godfather !😀

    T’inquiètes, j’ai le sentiment qu’on se connaîtra très bien…😉

  3. C’est tout sauf joyeux, c’est surtout amer mais putain qu’est-ce qu’on a pu acquérir comme goût pour l’amer-acide-infect en ces temps.

    Donc, joyeuse année acide le post-18-ans-boy ^^

  4. Ben non pas encore post-18-ans ^^, c’est dans quelques jours (précisément le 11)

    Une excellente année à toi aussi🙂

  5. […] Minister: Spyjones Although he has little experience and is the younger member of the cabinet, his outstanding knowledge will more than make up for it and help bring about a […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :